e Salbrisfoot
DH: Seulement trois matchs ce week-end
DH BOURGES FOOTBALL 0-2 MALESHERBES
Bourges : 0 Malherbes : 2
Le Bourges Foot a fait jeu égal, samedi soir, avec le leader qui n'a pas montré grand-chose si ce n'est un réalisme à toute épreuve. Pour Laurent Di Bernardo, c'est justement ce qui fait la différence « entre une équipe plus expérimentée, qui joue le haut de tableau, et une formation telle que la nôtre plutôt située dans le milieu ». Quoi qu'il en soit, cette différence de niveau ne s'est pas ressentie samedi soir, grâce à une prestation berruyère où l'envie et l'abnégation ont fait bon ménage. Des qualités retrouvées qui font dire à l'entraîneur de Bourges qu' « au-delà du résultat le nul aurait été, je pense, mérité), je retiens le contenu. Je préfère positiver et m'attacher aux bonnes choses réalisées. J'ai vu des phases de jeu intéressantes, notamment en première période, et encourageantes pour la suite ». Effectivement, les locaux étaient bien partis pour partager les points mais les dix dernières du match leur ont finalement été fatidiques. « Loin d'être ridicules », selon la formule de Laurent Di Bernardo, les Berruyers ont même tiré leur épingle du jeu en première période. Les visiteurs tentaient d'imposer leur volonté dans le premier quart d'heure mais ni Rebiffé (7e), ni Remond (19e) ne parvenaient à prendre à défaut une défense locale concentrée. Les Malesherbois buttaient sur des Berruyers bien en place, qui inversaient peu à peu la tendance pour, à leur tour, porter le danger dans les dix-huit mètres adverses. Dubroca tentait d'abord sa chance mais manquait le cadre (37e), imité dans la foulée par Abbas (38e), pas plus en réussite. La seconde période s'annonçait ouverte et l'on attendait une réaction des visiteurs dès leur retour sur le terrain. Celle-ci fut bien timide et ne changea en rien le scénario d'un match où Bourges démontrait des valeurs que l'on ne lui avait pas vues depuis longtemps. Sur un bon travail de Salmi qui servait Rebiffé en retrait (56e), les locaux eurent certes chauds mais répliquaient par un bon service de Rausa pour Abbas qui tirait à côté (58e).
“ Des phases de jeu encourageantes ”
Les défenses n'avaient pas grand peine à prendre le meilleur sur des attaques peu inspirées. Dubroca retentait sa chance et semait le trouble dans la surface visiteuse (69e), sans succès, tandis que Salmi cherchait à réveiller ses troupes sur une incursion pas mieux conclue (60e). Les Malesherbois allaient trouver la faille par Berruéco en fin de match avant que Assaoui ne scelle, cinq minutes plus tard, le sort de Berruyers mal récompensés de leurs efforts.
Correspondante NR, Caroline NAUDET .
Bourges : Chapelier ou Gounet, Allio, Di Bernardo, Maginot, Akmesse, Mulon, Auguin, Laville, Dubroca, Lemaire, Rausa, Pinton, Lambolez, Curlu, Bessam

Tous les matchs
9 décembre 15h00 Reporté CHATEAUDUN OC  - CCS PORTUGAL 9  décembre 15h00 Reporté JOUE L. TOURS  - SALBRIS AS 9  décembre 19h30 BOURGES FOOT 0-2 MALESHERBES SC
10 décembre 15h00 DEOLS FC 1-2 CHARTRES FC
10 décembre 15h00 Reporté TOURS FC(b) - ROMORANTIN SO 2
10 décembre 15h00  SARAN USM  1-1 BOURGES ASNIERES
10 décembre 15h00 Reporté AMBOISE AC  - JOUE TOURAINE
Transmis par apache le 09 December 2006 à 10:11:41 (122 lectures)
(Suite... | 7613 octets de plus | commentaires ? | DH | Score: 0)



Régional: Réglements de comptes à l US Orléans
US Orléans Thierry Nesson coordonnateur sportif à l'USOLe torchon brûle entre Jean-Louis Turpin, le président de l'US Orléans (CFA), et Thierry Nesson,(photo), le coordonnateur sportif. Le premier s'en veut d'avoir fait confiance au second. Ce dernier affirme que le club est malade par la faute de son président. Ambiance...
Le divorce est consommé. Le mariage forcé entre Jean-Louis Turpin, le très réservé président de l'US Orléans (CFA), et Thierry Nesson, l'expansif coordonnateur sportif, a tourné court. Les mauvais résultats sportifs de l'automne n'ont simplement fait qu'accélérer le processus.
Les belles paroles du mois de juin se sont donc envolées. Aujourd'hui, la guerre est déclarée. Thierry Nesson a dégainé le premier. « Quand je suis arrivé, j'ai trouvé un club avec des structures de DHR. Il n'y avait rien et surtout pas de joueurs. J'en ai recrutés, je les ai équipés comme des joueurs de Ligue 1, j'ai créé une ambiance dans les vestiaires et avec les partenaires. J'ai ouvert le club vers l'extérieur ., j'ai réalisé un guide officiel de 100 pages sur le club ., j'ai apporté des nouveaux sponsors ., j'ai réglé les conflits importants et j'ai financé à 50 % le stage d'avant-saison. Au total, en comptant tous mes frais, ça m'a coûté 17.000 € de mes deniers personnels », explique le coordonnateur de l'USO.
Vilain petit canard
« Je me suis investi à fond pour relancer le foot à Orléans alors que j'entends dire partout que le président est un frein pour le club et on me fait passer maintenant pour le vilain petit canard à qui il faut couper les ailes. J'en ai vraiment marre. Moi, je veux faire la lumière sur ce club. Et je l'affirme haut et fort : ce n'est pas avec les hauts dirigeants actuels que l'USO retrouvera le niveau pro. »
Jean-Louis Turpin est également excédé. « Je m'en veux terriblement de lui avoir fait confiance. On avait un déficit de communication et on était un peu à bout de souffle au niveau du sponsoring et on a pensé qu'il pourrait être utile. Mais c'est un usurpateur. Je ne peux plus le supporter. On va bientôt prendre une décision pour s'en séparer. »
Voilà qui est clair. Mais l'avenir, lui, l'est beaucoup moins. Dans quelles conditions va se passer ce divorce ? Comment va réagir le groupe composé essentiellement d'éléments que Thierry Nesson a fait venir ? « Le vestiaire est derrière moi », affirme-t-il.
Selon lui, le groupe était prêt à ne pas jouer samedi contre Thouars en Coupe de France après les différentes réunions de la fin de semaine où le recrutement avait été critiqué !
« Ça reste à voir. Je fais confiance aux joueurs pour avoir un comportement responsable », lance de son côté Jean-Louis Turpin.
En tous les cas, voilà l'USO rentrée une nouvelle fois dans une période de fortes turbulences. Déjà fragilisée par ses mauvais résultats sportifs, elle n'en avait pas vraiment besoin...
Patrick Paumier.La REP du Centre-(transmis par GG)
Transmis par apache le 06 December 2006 à 19:13:09 (151 lectures)
(commentaires ? | Régional | Score: 0)



DH: Farid Boudebza: (Salbris): se retrousser les manches!
Farid Boudebza Mon équipe a une nouvelle fois perdu à domicile malgré toute la bonne volonté des remplaçants nous sommes trop handicapés actuellement pour pouvoir espérer mieux même contre des équipe trés moyennes comme CHATEAUDUN Et pourtant dés la 2ieme minute par BILLON nous aurions pû ouvrir le score et aussi à la 41ieme mn aprés une action superbe venant du côté gauche à la conclusion une nouvelle fois BILLON qui reprend de volée sous la barre . Nous sommes trés trés amoindris et de plus nous sommes rarement chanceux.
Samedi à JOUE avec le forfait de MASSOUTRE l' absence de LEROY et peux être BOULANGER qui est diminué ça risque d'être mission impossible mais nous ferons le maximum. On a déja connu des moments difficiles comme celui ci relevons le challenge et pensons que demain sera meilleur.Le championnat est loin d'être terminé 16 matches restent à disputer il faut se retrousser les manches et y croire fermement.
IL N Y A PAS DE SITUATIONS DESESPEREES....IL N Y A QUE DES HOMMES QUI DESESPERENT DES SITUATIONS.
Transmis par apache le 06 December 2006 à 18:57:05 (83 lectures)
(commentaires ? | DH | Score: 0)



DH: Salbris "la poisse" perd à domicile
DH AS Salbris 1-2 Châteaudun Samedi 15 h, stade Roger-Corrèze.
Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Dubois. Buts : pour Salbris, Iallouchen (86e) ; pour Châteaudun, Da Fonseca (75e), Kamata (82e).
Trop c'est trop. Au départ il manquait cinq pièces maîtresses dans l'équipe solognote. Un lourd handicap qui ne s'est pas trop vu dans un premier temps. Billon est même tout près d'ouvrir la marque dans les premières minutes. Son lob est légèrement trop enlevé. Avec de fortes individualités comme Closson ou Kamata, le potentiel de Châteaudun se fait de plus en plus menaçant. Mais Salbris la poisse _ Massoutre est blessé au bout de vingt minutes _ va encore se montrer à la hauteur. Une action lumineuse amorcée par Clément se termine par un centre tendu. Billon reprend, la balle frappe le dessous de la barre et ressort. « Il n'y a rien à leur reprocher, ils ont été courageux et sérieux. » Reconnaîtra objectivement le président Bonneau. Comme Boulanger tombe lui aussi au combat en début de seconde période, il ne reste plus que cinq joueurs de l'équipe de base. Châteaudun qui s'était heurté plusieurs fois à un irréprochable Manu Loureiro lors des 45 premières minutes, va user son adversaire avant de porter l'estocade. A un quart de la fin Da Fonsaca de la tête ouvre logiquement le score. Salbris est au tapis et la folle chevauchée de Kamata qui se termine par un tir splendide en lucarne opposée ne fait que confirmer cette impression (2-0, 82e). Les solognots auront tout de même la fierté de sauver l'honneur. C'est Iallouchen qui s'en charge. Son lob a raison de Beauchet, mais il ne remet pas en cause la victoire dunoise.
Transmis par apache le 02 December 2006 à 10:40:29 (171 lectures)
(Suite... | 9447 octets de plus | commentaires ? | DH | Score: 0)



Coupe de France: Résultats du 6ème tour
Coupe de France AMILLY J3S 0-3 ROMORANTIN
ST JEAN FCO 2-3 ProlongationSTPRYVE/STHIL
ST JEAN BLANC 1-6 ORLEANS US 45
LOCHES AC 0-2 ProlongationMALESHERBE SC
Transmis par apache le 27 November 2006 à 19:08:22 (62 lectures)
(commentaires ? | Coupe de France | Score: 0)




294 articles archivés (59 pages, 5 affichés par pages)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 ]